Conscience corporelle chez l'enfant

La définition de la conscience corporelle est le ressenti et la connaissance de son corps, de son organisation spatiale, par rapport à son axe de symétrie.

De façon générale, les bienfaits de la conscience corporelle sont l’atténuation des maux de dos et de la sensation des muscles endoloris, la diminution des tensions, du stress et de la fatigue et du risque de blessure. Cela améliore la circulation, le niveau d’énergie et la concentration. Cela assouplit le corps, améliorer la performance, retarde la sensation de fatigue musculaire et prévient les lésions et bien entendu les TMS. 

Un des avantages de la prise de conscience corporelle est de mieux connaitre son corps. Mieux connaitre son corps signifie également en connaitre ses limites. Ainsi, bien avant l’apparition d’une première douleur, un apprenant connaissant ses propres capacités physiques sera en mesure de mieux évaluer le temps ou l’énergie qu’il devra mettre lors de son jeu instrumental. Ensuite, une meilleure posture et une meilleure utilisation corporelle procureront une meilleure sonorité et une meilleure capacité à l’instrument (ex. : dextérité).

Les enfants ont des ligaments et des articulations souples et extensibles ainsi qu’une force musculaire peu dense et une résistance à l’effort minime. Ils cherchent souvent la façon la plus naturelle pour eux de s’adapter à leur instrument. Sachant ces particularités, il est très important de ne pas aller au-delà des limites de l’enfant lors d’exercice pour développer la conscience corporelle. Il faut plutôt voir ce processus comme un éveil musculaire et une prise de conscience du corps et de ses déplacements. Dans un contexte simple et ludique, il faut amener l’enfant à prendre de plus en plus conscience de son environnement, de son corps, de ses muscles, de ses os, de sa respiration. La conscience corporelle lui permettra d’être plus à l’écoute de ses sensations.

© 2018-2019  par M Piano

Créé avec Wix.com